top of page

Rencontre : le quatuor Alfama

Article paru dans le magazine Larsen #52 - Mars 2023


So far so close : le quatuor Alfama entame sa seconde vie avec brio dans un programme qui souligne l’intensité des liens relationnels.


“Close” Fanny et “far” Clara : avec les précieux concours de Gilles Millet à la direction artistique et de Frédéric Briant au vernis sonore, les talentueux musiciens composent une fresque des relations de « couples » de compositeurs : d’un côté le frère et la sœur Mendelssohn, très proches bien que physiquement éloignés par leurs parcours musicaux. De l’autre, les amoureux Schumann entre qui s’insinue l’absence d’une Clara partie en tournée, provoquant chez le tortueux Robert une immersion passionnelle dans l’exercice du quatuor. Dès les premières mesures du disque, les musiciens enflamment les sillons et envoûtent immensément avec le quatuor en fa mineur de Mendelssohn. Œuvre douloureuse composée suite au décès de Fanny, sa sœur chérie, à laquelle il ne survivra que quelques mois. Quant à Robert Schumann, s’il dédie à son ami… Felix (!) le 3ème quatuor de l’opus 41, il s’agit aussi de compositions offertes à Clara pour son anniversaire. Un ricochet de dédicaces qui passe enfin par une création contemporaine : entre les deux œuvres s’imbriquent les très organiques Trois mouvements pour quatuor à cordes de Patrick Leterme, composés pour la circonstance et dont la personnalité musicale sensible, éclectique et passionnée apporte une pièce qui vient avantageusement enrichir le patrimoine musical en FWB. Suivant le flux des dédicaces, Patrick Leterme s’inspirant de la spiritualité de Mendelssohn et du lyrisme de Schumann, dédie quant à lui sa pièce au quatuor Alfama.


Alice Van Leuven, Caroline Denys, Morgan Huet et Renaat Ackaert forment la nouvelle « équipe » et évoquent en riant un « mariage à quatre », revendiquant une répartition harmonieuse des énergies et compétences. Deux garçons, deux filles : un hasard qui a du sens, les musiciens ayant aussi tenu à ce que le livret soit disponible dans les deux langues (comme la plupart de leurs précédents spectacles). De près, de loin, une volonté affirmée d’œuvrer à la fluidité et (pourquoi pas) réduire l’écart qui sépare les moitiés culturelles du pays.

Comments


À l'affiche

Posts récents

Pas encore de mots-clés.

Par tags

Nous suivre

  • Facebook
  • Instagram
bottom of page